Faut il parler de la pandémie à un (très) jeune enfant?

Un enfant très jeune… ?

Quand je dis « très jeune » je parle des enfants entre entre 18 mois et 4 ans, cela dépendra aussi de sa maturité. Au delà, pour évoquer la pandémie ou parler de virus, je vous conseille de lire l’article c’est quoi un virus maman (toujours pour les enfants, mais plus complet et plus axé sur le virus lui même. Il est divisé en 4 fiches avec des niveaux de détail croissants)

La pandémie, faut-il vraiment lui en parler?

« Oui » et « non ». Je sais, cela ne vous avance pas à grand chose. Et pourtant, c’est exactement ça!

Oui, il faut lui en parler, Mais surtout pas n’importe comment! Vous devez lui parler de ce qui a un impact direct sur lui: l’émotion que crée chez vous la pandémie . Et je ne crois pas me tromper en affirmant que le covid19 crée une certaine angoisse chez l’adulte!

Mais non, il ne faut pas parler de virus. Lui expliquer ce qu’est un virus et de son attaque sournoise sur nos globules blancs qu’on a dans le corps ne servira bien sûr à rien, et lui parler d’un « tout petit monstre invisible » pourrait même lui donner des cauchemars.

S’il est perturbé, comment je le sais?

Quand le très jeune enfant ne va pas bien et qu’il ne sait pas dire ou trouver les mots , il trouve une façon détournée de montrer son mal-être. Il va utiliser les moyens qui vont vous mettre le plus en difficulté puisqu’il sait ce qui attirera votre attention.

Donc ce ne serait pas étonnant qu’il ait le sommeil perturbé, peu d’ appétit , une régression en terme de propreté ou une fréquence accrue de pleurs et de colères. Il ne fera pas tout à la fois (heureusement pour vous! ) mais ce sont les leviers qui dépendent intégralement de lui et qu’il ne prive pas d’utiliser…

En effet, on ne peut pas forcer un enfant à manger, dormir et être propre (par bienveillance bien sûr, mais aussi parce que c’est totalement inutile) …et c’est une chance par ce que cela nous permet de mieux l’accompagner dans sa construction de soi.

La pandémie, comment j’en parle à mon enfant alors?

Votre enfant ressent tout ce que vous ressentez . Il va donc venir auprès de vous pour essayer de comprendre ce qui le perturbe . C’est pour vous l’occasion de mettre des mots simples sur la situation: « il y a du danger dehors, ça m’inquiète. C’est pour ça qu’il faut être prudent quand on sort. »

Parler des émotions avec votre enfant est capital pour qu’il puisse lui même en parler avec vous quand il en a besoin. C’est le rôle de l’adulte de lui transmettre ce savoir.

Expliquer qu’il peut se protéger lui donnera un aperçu moins anxiogène de la situation . Vous pouvez aussi lui dire les actes concrets qui le protègent. Par exemple, se laver les mains avec les bons gestes le rassurera. Ce discours posé vous aidera aussi à relativiser la situation puisque pour expliquer avec des mots simples une situation compliquée, il faut prendre du recul.

Pour encore mieux concrétiser votre discours, un support imagé adapté vous permettra d’aborder ce sujet :

livre corona-quoi,

Retrouvez ce livre dans la boutique Cogivia.fr

Auteur : Bénédicte Tricot

Comment parler Virus aux enfants de 4 à 8 ans l’article c’est quoi un virus maman

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi voir sur le site les pros de la petite enfance : 5-conseils-pour-mieux-communiquer-avec-le-jeune-enfant

#covid19 #coronavirus #seprotéger #pandémie #virus #parler #malade #jeuneenfant

0 vue0 commentaire