Arrêté ministériel : une rentrée agitée avec une double mission pour les salariés des crèches

Dernière mise à jour : 2 sept.


professionnelle en crèche et jeunes enfants

 

Un récent arrêté ministériel, applicable le 31 août, officialise les dérogations accordées «à titre exceptionnel» aux établissements, Ces dérogations seront applicables dans un «contexte local de pénurie», précise le texte. L'employeur, s'il peut prouver qu'il a vainement cherché un salarié qualifié pendant au moins trois semaines, pourra embaucher un candidat non qualifié selon son expérience «notamment auprès d'enfants» et sa «motivation».

 

Si les difficultés en multi accueil sont effectives:

  • des difficultés d’embauche sur du personnel petite enfance qualifié

  • le décret applicable au 31 Aout ouvre ces postes vacants à des personnes sans formation.

  • 120h de formation interne seront obligatoire

  • les professionnelles sur le terrain sont déjà en surcharge de travail.

  • les parent attendent un accueil de qualité pour leurs enfants dès les premières semaines


... de ces faits découlent de nombreuses questions

  • Comment maintenir cet accueil de qualité sans professionnelles formées ?

  • Comment éviter aux équipes une charge supplémentaire de travail suite à ces embauches ?

  • Comment faire pour la formation des nouvelles recrues ne détourne pas l’ attention de la professionnelle au détriment des enfants de la structure multiaccueil?

  • Comment limiter le stress et le nombre d’arrêts maladie et de burn-out qui risquent d’en découler ?


 

Je suis formatrice petite enfance depuis 2020, entrée suite à une reconversion professionnelle dans le secteur de la petite enfance, après un parcours semé d'embûches...

... Et j'’ai dû très vite prioriser seule mes apprentissages pour prendre rapidement en charge ma place au sein de l’équipe !


Former demande de l'expertise sur le sujet, du temps, de la patience et de l'organisation. La pratique professionnelle peut effectivement supposer une expertise concernant l'accompagnement de l'enfant Je doute un peu plus sur la réalité des 3 autres points !


Je considère aujourd’hui que la mission première de mon organisme de formation est de faciliter cette l'intégration de ces nouveaux professionnels en EAJE en leur donnant des moyens de mettre en avant leurs compétences et leur motivation plus rapidement



C'est pourquoi je mets en place une formation spécifique :

«Travailler en EAJE – les essentiels sur le développement du jeune enfant et le travail en équipe »,

Cette formation est entièrement tournée vers l’accompagnement du jeune enfant et sur les spécificités d’une équipe


 

Former rapidement les candidat(e)s non qualifié(e)s est un atout pour les équipes des directions des crèches :


  • Assure à la direction que la professionnelle acquiert rapidement les essentiels sur le jeunes enfants et le fonctionnement d'une équipe.

  • Facilite l’intégration des nouvelles recrues qui auront une première approche du collectif et auront un discours plus professionnels auprès des professionnelles terrain.

  • Avec le bilan de fin de formation, elles sauront les points spécifiques à approfondir lors de la formation en interne.

  • Montre son soutien aux autres professionnelles avec la mise en place d'actions concrètes accompagnantes par rapport à ce décret anxiogène.

·


Former efficacement le personnel non qualifié est un atout pour les équipes terrains


  • La communication entre professionnel(le) est libérée d’une surcharge émotionnelle qui permet une transmission des savoirs facilitée entre professionnels.

  • Elles ont la garantie que leur collègue ont reçue une formation structurée et adaptée La formation terrain concernera alors essentiellement la spécifié de l’AEJE accueillante, comme pour tout nouvel arrivant diplômé.

  • La surcharge de travail est moins intense que prévue , Les premiers apprentissages sont sous la responsabilité d’une tierce personne, le stress en est d’autant diminué au sein de la structure multi accueil.


Former les candidat(e)s non qualifié(e)s est bien sûr un atout pour les les candidat(e)s eux même ...

  • Formées sur les difficultés inerrantes au travail collectif, elles pourront se concentrer sur le quotidien et ses gestes professionnels

  • se sentiront plus légitimes au sein des professionnelles et poseront des questions plus ciblées sur le moment présent.

  • Alertées sur le besoin d’acquérir un juste positionnement et une juste distance professionnelle, let limiter son propre stress.


En savoir plus sur la formation "travailler en EAJE - les essentiels "

Demander un devis ? contactez moi







2 vues0 commentaire