Livre corona-quoi? Faut-il parler de tout à son enfant?

« Il ne s’agit pas de lui dire toute la vérité, mais de lui dire quelque chose qui est sur le chemin de la vérité. » Françoise Dolto

L’enfant a le droit de ressentir

Lorsqu’un enfant ne comprend pas une émotion qu’il ressent, l’adulte est là pour l’aider à mettre des mots dessus. Il le rassure sur le fait qu’il a le droit d’avoir des émotions .

L’enfant, dès son plus jeune âge, se construit par imitation. Si l’adulte reflue ses émotions, il va également essayer de les garder pour lui.

Or un enfant est un petit être impulsif. Son cerveau n’a pas encore la capacité de raisonner. Il ne peut donc pas s’empêcher de réagir et être inquiet face à ces réactions parfois violentes (tristesse, colère, etc.).

Lorsque l’adulte décrit les causes de ce qu’il ressent et nomme lui même ses émotions, l’enfant apprend à accepter ses propres émotions… et progressivement à trouver des solutions pour y répondre.

« une éponge à émotion »

« L’enfant est une éponge à émotions ». Cette phrase est rappelée dans tous les livres de psychologie infantile. Il n’y a pas de magie là dedans. C’est un réflexe de protection qui se retourne contre lui !

Les premières années de l’enfant se passent dans un état de dépendance totale vis à vis de son entourage. Pour savoir à qui se fier, il développe une lecture particulièrement fiable du langage corporel qui lui permet alors d’adapter son comportement au risque perçu . Il est donc dans une extrème vigilance.

Le langage corporel en dit beaucoup sur l’humeur des personnes environnantes et cette extrême vigilance le rend d’autant plus sensibles aux humeurs qui l’entourent.

En revanche, le langage corporel ne dit rien sur les causes de cette humeur…et il ne peut pas en comprendre les raisons sans explication.

« parler vrai » pour rassurer

Comment un enfant qui se considère comme le centre de son monde dans ses premières années pourrait-il interpréter la cause de ces émotions ? Si quelque chose se passe, c’est forcément en rapport avec lui ! Il risque donc de se sentir responsable (inconsciemment souvent) de tout ce qui arrive : la joie, mais aussi le stress, les disputes, la tristesse, etc…

Parler vrai et décrire (dans les grandes lignes et avec des mots adaptés à son âge) les causes réelles de vos émotions lui fait alors prendre conscience que ce n’est pas lui la cause de tout. Cela le libère ainsi d’un grand poids !

Alors, à la question « faut il lui parler de tout? », je dirai un grand « oui. »

Le corona-quoi ? Ces nouveaux mots qui inquiètent.

Mais pas n’importe comment. Pour parler aux enfants, rien ne vaut les livres avec peu de texte. Sujet aux interprétations et aux questions, les images enrichissent le dialogue en permettant à chacun de s’adapter à l’enfant. Un dialogue ouvert est le premier atout pour affronter les situations parfois difficiles de la vie (cf. article sur la résilience).

Le texte court et les dessins permettent à l’enfant de deviner, de questionner et laisse la possibilité à l’adulte d’adapter ses réponses.

Ce livre aborde les nouveaux mots qui entourent l’enfant depuis ces derniers mois. Confinement, coronavirus ou covid19 donne un air inquiet aux adultes…pourquoi?

Bonne lecture et n’hésitez pas à faire passer ou laisser des commentaires, ça fait toujours plaisir 😉

Couverture du livre corona-quoi

Auteur : Bénédicte Tricot

Retrouvez le ainsi que d’autres livres et supports dans la boutique Cogivia.

#communication #covid19 #éducationpositive #coronavirus #confinement

2 vues0 commentaire