Proposer des activités, comment je fais?

Proposer une activité, ce n’est pas si simple!

Je vois depuis le début du confinement de nombreux sites donnant des idées d’activités. C’est effectivement indispensable pour les parents et pour les professionnels. Je vais d’ailleurs contribuer à cet élan en vous en donnant de nouvelles (que, j’espère, vous n’aurez pas lues, lues et relues). En tout cas, ces activités m’ont soutenu dans les moments où les enfants étaient de plus en plus agités et commençaient à me faire tourner en bourrique.

Par dessus tout, j’ai décidé d’écrire cet article pour vous guider sur le « comment proposer » ces activités ou celles que vous avez pu lire sur d’autres sites. Parce que, les proposer quand nous le décidons, sans tenir compte des envies ou des besoins de l’enfant peut amener des découragements pour vous, et de la colère chez lui.

Abordez les activités comme un enfant.

Imaginez : vous avez envie de sauter partout et on vous propose de faire un puzzle ou de la peinture… Cela doit être alors extrêmement tentant de jeter les pièces partout et de badigeonner l’entourage avec de jolies couleurs. Cependant, (et nous les remercions de cela) la plupart des enfants joue calmement …et se lasse au bout de 10 minutes. Vous allez alors chercher un nouveau jeu, qui aura le même résultat !

Il y a de quoi perdre patience rapidement avec le confinement. Surtout que nous sommes nous même en difficulté par rapport à nos propres envies, en ne pouvant pas sortir de chez nous. Face à ce tableau qui doit vous sembler familier, je vous propose donc quelques solutions.

Comment respecter le rythme et les besoins d’un enfant ?

Quelques conseils:

Le premier étant de proposer des activités de défoulement originales qui peuvent se pratiquer à l’intérieur. Enfin libéré de son énergie, il pourra alors se concentrer sur des tâches minutieuses et de la motricité fine.

Ensuite, vous devez vous appuyer sur les besoins d’imitation de l’enfant (particulièrement fort à partir de 2 ans) pour proposer des activités .

Un dernier point , et certainement le plus important : votre enfant a un besoin vital de repères spatio-temporels, et la situation particulière du confinement doit en tenir compte. Les rituels, la communication et les petits espaces visuels seront fortement appréciés…

La mise en pratique de ces conseils dans cette video:



Votre vision du prolongement du confinement sera, je l’espère, plus optimiste!

Auteur : Bénédicte Tricot

A lire aussi : le-livre-est-un-vecteur-dapprentissages-multiples/ et phase-dopposition-pourquoi-lenfant-dit-non/

#jeudintérieur #enfant #activités #ranger #journeedujeunenfant #journéetype

0 vue0 commentaire